forum de l'association jumeaux et plus du 78

forum de l'association jumeaux et plus du 78
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ecole

Aller en bas 
AuteurMessage
mc
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: L'ecole   Lun 7 Mar à 0:14

par Nathalie Mignon :

Ceux qui lisent scrupuleusement tous les témoignages se rappelleront sans doute mon témoignage à propos du handicap de notre fille. Nos jumelles sont nées en février 1997 à 33 semaines de grossesse. Félicie est née la première et a connu une détresse respiratoire entraînant des lésions cérébrales. Ces lésions peuvent provoquer une raideur des membres et nous avons beaucoup de chance si aujourd’hui Félicie marche. Malgré ses semelles orthopédiques, elle est encore peu stable et tombe si on la bouscule. Elle a également très peur de perdre ses lunettes sans lesquelles elle est perdue. Pour tout cela nous avions rencontré la directrice de l’école au printemps dernier ; nous ne voulions pas que Félicie refuse totalement l’école si cela se passait mal dès le début. D’un autre côté, la protéger des autres ne l’incitait pas à s’intégrer au monde des enfants, elle qui ne recherche que les adultes.

Nous pensions tout d’abord ne pas avoir de place pour nos filles de deux ans et demi, aussi sommes-nous partis en vacances début septembre.

La réunion pour l’intégration éventuelle de Félicie n’étant prévue que mi-octobre, Auriane devait faire seule sa rentrée quinze jours après tout le monde dans la classe des bébés, celle des enfants nés en début d’année.

Dans cette classe, il y a seulement 21 enfants. Bien que faible, ce nombre reste impressionnant pour une enfant qui n’a même pas connu la halte-jeux. Le premier jour, j’accompagne Auriane à l’école. A ma grande surprise, tout se passe bien. Les autres enfants de la classe ne pleurent pas, elle non plus ; elle a tout de même un petit regard inquiet en me voyant partir. Toute la semaine je laisse ainsi Félicie et Victor (1 an) à ma voisine qui a elle-même un bébé de 6 mois, et je pars avec son mari et nos filles respectives qui sont très copines pour l’école.

Dès la fin de la première semaine, je vois bien que ça ne va pas ; si seulement sa copine était dans sa classe ! Quand je l’embrasse avant de partir, son petit menton se met à trembler. Cela ne va pas s’améliorer. J’aurais presque préféré qu’elle hurle que de la voir sangloter doucement. Je la sentais tellement malheureuse.

A la réunion d’école, on décida (ou plutôt ils décidèrent) que Félicie pourrait dans un premier temps venir une fois par semaine, mais que pour l’instant il valait mieux lui éviter la récréation ; je devais donc amener mes filles le vendredi à 8 h 30 et revenir les chercher à 10 h 15.

Pour Auriane, ce fut un véritable soulagement. Même si sa sœur ne l’accompagnait qu’une seule fois par semaine, elle a cessé de pleurer, même si certains jours elle réclamait sa sœur et partait difficilement avec sa copine et son papa. Quand j’allais la rechercher avec Félicie et Victor, la maîtresse ne la reconnaissait plus. Elle qui n’ouvrait pas la bouche en classe se mettait à sauter et a hurler de joie en retrouvant sa sœur et son frère.

Tout se passant bien, à la réunion suivante Félicie fut autorisée à aller deux demi-matinées par semaine à l’école. Elle en est très contente, et même si elle s’isole très souvent dans les livres et fuit les activités de groupe, sitôt le manteau défait elle court vers sa classe en criant à sa maîtresse ‘Bonjour Michèle’.

Auriane, me dit la maîtresse, est très attentive à ce que fait sa sœur, et essaie très souvent de l’entraîner dans les activités collectives auxquelles elle a toujours aimé participer. Auriane, malgré ses airs de petite fille indépendante, a beaucoup de mal à accepter les petites séparations, alors que Félicie, qui va seule en ambulance chaque jeudi matin à un groupe de motricité n’a jamais réclamé que sa sœur l’accompagne.

A Noël on est passé a deux matinées complètes. Quelle angoisse pour moi la première fois ! Ce fut aussi le soulagement d’avoir le temps de m’occuper un peu plus du petit frère et surtout de pouvoir préparer le repas.

Dans la cour, Félicie se promène seule, sans jouer avec les autres, mais cela a l’air de lui plaire. Presque chaque mardi matin je mets les trois pendant 2 heures en halte-jeux (pour aller au supermarché !), et quand je demande à Félicie où elle préfère aller, elle me répond sans hésiter l’école. Depuis début mai Félicie va donc à l’école 3 matinées complètes, et au groupe de motricité une fois par semaine. On a donc arrêté la halte, cela serait trop d’après le conseiller à l’intégration.

Le gros problème reste donc le trajet. En effet, Félicie ne peut guère faire plus de 100 mètres à pied sans être fatiguée et Victor n’a que 19 mois. Pour Auriane, qui est grande et de robuste constitution, aller et revenir de l’école ne devrait poser aucun problème. Mais voilà, marcher alors que les deux autres sont tranquillement assis... Depuis le début de l’année, je ne comptais plus les colères pour la place dans la poussette jusqu’au mois dernier ou j’ai trouvé une solution.

L’école est à au moins 500 mètres de chez nous et pour y aller le matin ça descend tout le temps. Maintenant Auriane est très fière d’y aller à tricycle, et en plus ce n’est pas trop fatiguant. Pour revenir, il y a d’abord 50 mètres de plat, et ensuite elle n’arrive pas à monter. Alors, je coince le guidon du tricycle dans ma poussette double Inglesina, juste derrière la nacelle qui est de dos vers moi. Ainsi les deux roues arrière du tricycle touchent le sol, la roue avant en est à 10 cm, et Auriane peut s’asseoir et se laisser tirer sans pédaler.

Comme ça, tout le monde est content, plus de cris. Je peux emmener tout le monde le matin plutôt que de laisser Victor seul dans son lit pendant que je cours comme une folle pour emmener ses sœurs (il se réveille toujours juste à l’heure où on part !).

Maintenant Victor peut boire son biberon du matin en voyant du pays et maman garde la ligne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ecole
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecole de TENNIS pour nos enfants
» Ecole Steiner: gros dilemne
» abonnement Ecole des Loisirs
» (75) Catalogue de la bibliothèque de l'Ecole Polytechnique
» Changement d'ecole maintenant ou après ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum de l'association jumeaux et plus du 78 :: Nos aventures multiples :: Scolarité des multiples-
Sauter vers: