forum de l'association jumeaux et plus du 78

forum de l'association jumeaux et plus du 78
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Apprendre une langue autrement

Aller en bas 
AuteurMessage
mc
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Apprendre une langue autrement   Lun 7 Mar à 0:23

Par Sabine Pérois :
Quelques semaines après la rentrée scolaire 2001 en CM2, Camille, l’une de nos jumelles, nous a surpris en nous annonçant : « L’année prochaine, j’entre en classe de 6e. Je ne veux pas aller au collège près de chez nous, mais je veux que vous m’envoyiez une année en Angleterre pour apprendre à parler correctement l’anglais ». J’ai évidemment reconnu l’efficacité de l’apprentissage d’une langue étrangère en immersion totale, mais j’ai bien dû admettre que je ne savais pas si cela était possible. Il me fallait un peu de temps pour me renseigner.

Par miracle, je suis tombée sur un petit livre en or, pour les parents à la recherche de séjours linguistiques : « Le guide des séjours à l’étranger » par Karine Darmon chez Jeunes Editions (10,52€). Après une lecture assidue, j’ai listé environ 25 organismes proposant des séjours en longue durée pour des jeunes d’une dizaine d’années.

Les réponses ne se firent pas attendre. Quelques jours plus tard, je recevais 5 à 6 enveloppes. Heureusement que je ne suis pas cardiaque, car le prix avait de quoi me donner une attaque : 150.000F, 80.000F... enfin je tombais dans des tranches plus raisonnables 30.000F. Mais je fus séduite pas l’association « En famille international » ayant 23 ans d’expérience, l’agrément UNSE, qui proposait un échange entre deux familles.

Notre fille Camille partirait 6 mois à l’étranger, irait à l’école avec sa « sœur étrangère ». En échange, nous recevrions 6 mois en France Camille accompagnée de « sa sœur d’adoption ». Coût de l’échange : environ 10.000F, des frais minimes si l’on songe qu’un séjour de trois semaines à l’étranger vaut à peu près ce prix là. Alors commença le montage du dossier : Une feuille de pré-inscription (qui peut être faite plusieurs années avant la véritable demande) puisque l’association prend des enfants entre 9 et 13 ans. Un dossier d’inscription de plus de 25 pages. Tout y est détaillé : le caractère de l’enfant, son physique, ses résultats scolaires, les études, le métier et les passions des parents, des détails sur les grands-parents, nos habitudes alimentaires, sportives, artistiques, notre éducation etc... Pour consolider le tout : le plan et les photos des pièces de l’appartement, des photos de toute la famille, des dessins de l’enfant représentant sa famille. Afin d’avoir un point de vue peut-être plus objectif, un questionnaire est également envoyé à deux familles amies, à la directrice et à l’institutrice de l’enfant. Entre-temps, Camille avait fait une émule, Aude sa sœur jumelle. Les deux dossiers étaient partis. Alors vint le temps de l’attente. Enfin, nous reçûmes une convocation pour un entretien avec le directeur de l’association et une convocation à une réunion d’information. L’entretien permit au responsable de se faire une opinion plus sûre sur les deux filles, et la réunion nous permit de rencontrer d’autres familles en cours d’échange et de connaître leur point de vue. D’un commun accord, tous les enfants nous disaient ne pas avoir souffert de la séparation. L’un d’entre eux nous a même fait rire, car il avait demandé au directeur s’il était possible de prolonger son séjour à l’étranger de... cinq ans ! Au bilan, les parents étaient, à tort, les plus inquiets.

C’est vraiment stupéfiant de découvrir de jeunes enfants parfaitement bilingues au bout de six mois, tellement enthousiasmés par leurs échanges qu’ils sont repartis l’année suivante dans un autre pays. Un jeune garçon d’une douzaine d’année, avec des yeux pétillants d’intelligence, nous expliqua qu’après son séjour en Allemagne, il avait voulu apprendre l’anglais. Il était donc parti l’année suivante dans une famille anglaise vivant .... en Suède. De ce fait, il revenait au bout de six mois parlant le suédois (appris à l’école) et l’anglais (appris en famille). Quelle expérience extraordinaire ! Enquête finale, nous avons reçu à dîner le correspondant local de « En famille international ». Il a visité la maison, discuté longuement avec chaque enfant puis nous avons dîné tous ensemble. Le verdict peut être de trois sortes : une famille ayant une fille au caractère proche de l’une des deux nôtres nous sera proposée. nous serons sur liste d’attente car l’association n’aura pas trouvé la « famille idéale » nos enfants ou nous mêmes n’avons pas été jugés aptes à recevoir ou à vivre à l’étranger, et l’organisme nous le fera gentiment savoir. Nous venons de recevoir les dossiers des familles avec qui nous échangeons nos filles : Camille part à Hambourg en septembre et Aude à Berlin en février. Toute la famille a le cœur qui bat la chamade à l’approche du grand jour. Mais quelle riche expérience et quelle bonne ouverture sur les autres !... Les coordonnées de « En famille international » sont : 26 Savarias-Salignac - 33240 St André de Cubzac - Tél. : 05 57 43 52 48
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Apprendre une langue autrement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour apprendre la langue Bérber Amazigh " Région de souss " Agadir !!
» Libre d'Apprendre et d'Instruire Autrement (LAIA, Asso nationale)
» Ecologie : la semaine pour apprendre à vivre autrement
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Le cas du "K"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum de l'association jumeaux et plus du 78 :: Nos aventures multiples :: Scolarité des multiples-
Sauter vers: