forum de l'association jumeaux et plus du 78

forum de l'association jumeaux et plus du 78
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’accouchement

Aller en bas 
AuteurMessage
mc
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: L’accouchement   Lun 7 Mar à 0:28

par DS :

L’accouchement :

Nous sommes le 8 novembre au soir, avec un joli couché de soleil dans la chambre.

Demain nous serons à 31 semaines d’aménorrhées.

La naissance devenait moins redoutée par l’équipe médicale, mais restée encore bien prématurée.

Cela fait un mois et 9 jours que l’on me garde alitée à l’hôpital.

Pendant ces un mois et 9 jours je suis passée par une palette de sentiments dont je ne soupçonnais jusqu’alors même pas l’existence. Malheureusement, je n’étais pas au bout de mes découvertes... Mais mes bébés et moi nous avons été très sages nous avons tenu le coup jusqu’à 6 mois et demi de grossesse dépassant les meilleurs pronostics des médecins.

Alors ce vendredi soir, nous nous sommes endormis si proches pour la dernière fois, sans le savoir encore...

Vers 3h du matin, je me réveille, j’ai pleins de douleurs dans le ventre et dans le dos :

Mon petit garçon me tape fort dans le bas du ventre et ma poupée me remonte tellement sur les côtes que je n’arrive pas à me rendormir.

La douleur monte d’un cran : je bipe la sage-femme.

Elle me propose un monitoring pour vérifier les contractions et les pulsations des bébés.

Mais la douleur m’induit en erreur, je ne reconnais pas les contractions, alors je lui demande juste quelque chose pour me soulager.

Un quart d’heure plus tard, la douleur s’accentue encore, je rappelle la sage-femme, elle m’installe le monitoring. Le graphique indique rapidement de belles contractions, un petit examen en plus, elle décroche le téléphone pour prévenir le bloc.

J’appelle mon mari, il est environ 4 heures du matin, je reste très calme pour ne pas l’affoler. Nous n’avons pas besoin de nous expliquer, peut-être le coup de téléphone le plus simple que nous avons eu.

Ca y est, les sages-femmes viennent me chercher, on me descend en lit... Bientôt mes bébés ne seront plus dans mon ventre... Cela ne me fait presque plus peur, je n’ai jamais eu autant confiance en mes petits !

J’arrive au bloc, on m’installe, beaucoup de monde s’affaire autour de moi (une dizaine, peut-être plus), je reconnais quelques sages-femmes et les internes qui m’ont suivie.

J’observe tout ce qui se passe autour de moi, sur le mur un papier marqué d’un « attention bistouri électrique », à ce moment là, cela m’évoque une tronçonneuse !

Début des désagréments, sonde urinaire. La douleur et la nervosité s’amplifient, je flageole fort des pieds à la taille.

L’anesthésiste me parle doucement et sifflote pour me détendre. Mais il me confirme ce que j’ai cru comprendre quelques minutes avant, la césarienne se fera par anesthésie générale... Je ne verrai pas mes enfants naître, je ne les entendrai pas crier pour la 1ère fois...

Je prie pour que leur papa soit arrivé en salle d’attente pour que lui ai cette chance !

Une sage-femme, un stylo à la main, me demande si j’ai choisi les prénoms, cette question me fait un bien extraordinaire, je me dis qu’ils croient eux aussi en mes petits ! Je tremble encore, j’arrive à contrôler les flageolements qu’en étant concentrée, je souffle, je referme les yeux pour me calmer, là une idée stupide m’arrive : si le gynéco, les yeux fermés croit que je suis anesthésiée et commence à me découper à la tronçonneuse... euh ! Au bistouri électrique ! Je garde les yeux ouverts !! On monte le champs opératoire, dans quelques minutes je serais endormie, intérieurement, je parle à mes bébés une dernière fois, pour leur dire que l’on est les plus forts, que l’on va bientôt se voir, que l’on va y arriver, que je les aime !

Le chirurgien demande l’anesthésie, ce dernier me dit de respirer fort, de fermer les yeux.

J’ouvre les yeux, salle de réveil, 5h45, il fait encore nuit, j’entends qu’il pleut.

Je mets les mains sur mon ventre : plat. Mes 1° mots seront : « comment vont mes bébés ? »

Ils vont bien.

J’apprends que la césarienne s’est bien passée, Gabriel est sorti en 1er à 4h52, il fait 1.665kg, Maëlys à 4h55 avec 1.215 kg.

Ils sont en réa pédiatrique sous respirateur, on me raconte même que mon « petit garçon est trop drôle, il a essayé d’enlever son masque ! »

Je réclame mon mari, « parti les voir. » Une sage-femme me dit de me reposer maintenant, de toute façon je n’aurai pas la force de me lever aujourd’hui, je pourrais aller les voir, « peut-être », demain !!! Cette idée est inconcevable, je veux voir mes enfants. La volonté fait des miracles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’accouchement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Homéo & Accouchement
» Et l'accouchement...
» Emission sur le choix du lieu d'accouchement
» [maternité] Mon accouchement !
» Préparer son accouchement, de Sophie Gamelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum de l'association jumeaux et plus du 78 :: Nos aventures multiples :: Naissance multiples-
Sauter vers: