forum de l'association jumeaux et plus du 78

forum de l'association jumeaux et plus du 78
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand les mamans font leurs rentrées ....

Aller en bas 
AuteurMessage
mc
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Quand les mamans font leurs rentrées ....   Dim 6 Mar à 23:45

Par A. Coste :

En cette période de rentrée, j’ai une pensée particulièrement émue pour toutes les Mamans de Multiples qui, comme moi, il y a maintenant un an et demi, vont reprendre, par obligation, mais aussi par choix délibéré, le chemin du travail.

Ainsi, je souhaite à travers les quelques lignes qui suivent, vous faire part de mon expérience de femme " multiple ", à la fois épouse, mère de jumeaux et femme " active ".

Les quelques mois de congés légaux qui ont suivi la naissance de Joël et Lucie, tirant à leur fin , il nous fallu nous rendre à l’évidence : il n’était financièrement pas raisonnable de songer à un congé parental prolongé, d’autant plus que, comme tous les futurs Parents de Multiples, notre Peugeot 106 s’était transformée en carrosse avec break et notre 45 m² en " château " sur deux étages, le tout à crédit, comme de bien entendu. S’ensuivirent donc beaucoup de réflexions et de démarches : reprendre le travail, oui, mais à quel rythme, pour que je ne meure pas à la tâche, et quelle solution de garde choisir pour que nos Chérubins ne pâtissent pas de mes infidélités tout en se pliant aux limites de nos finances (pour notre part, nous avons eu la chance de trouver une " super Tata " dans le cadre de la crèche familiale ; dans tous les cas, c’est un parcours du combattant à entreprendre très à l’avance).

Le jour tant redouté venu, la Direction de ma Société, très compréhensive, m’a proposé de commencer en douceur par un temps partiel avec " quartiers libres " le mercredi pendant 6 mois. L’expérience ne fut pas concluante : en effet, ma fonction dans un service commercial par définition en perpétuelle mouvance s’est révélée peu compatible avec mon absence en milieu de semaine. Je me retrouvais donc malgré moi en décalage permanent avec le courant de la société qui m’embauchait, avec des difficultés d’intégration et de motivation, ainsi que le développement d’une " paranoïa aiguë " qui me donnait l’impression de n’être reléguée qu’à des tâches ingrates tandis que tout se passait dans mon dos.

De plus, je dilapidais mes mercredis en tâches ménagères qui ne me laissaient, de toute façon, que peu de temps pour profiter pleinement de mes enfants. Les 6 mois à temps partiel achevés, la chute de plus de moitié des allocations mensuelles que nous percevions m’imposa la reprise du travail à temps plein.

Celle ci se refit en Septembre, avec les retours de vacances qui placent habituellement les absents de longue ou de moins longue date sur la même ligne de départ (c’est la meilleure période pour réussir son retour). J’appréhendais beaucoup cette reprise, avec le sentiment que je ne tiendrais pas le coup, ni mentalement (culpabilité et peur de ne pas avoir assez de temps à consacrer à deux enfants ayant les mêmes besoins en même temps, mais aussi stress de toute vie professionnelle...), ni physiquement (manque de sommeil, course perpétuelle contre la montre, maison à tenir). Finalement, les jours succédant aux jours, les coups de blues au sentiment de satisfaction personnelle, une nouvelle organisation s’est mise en place dans notre foyer, nos enfants s’épanouissant par ailleurs parfaitement bien malgré leurs journées " sans maman ". Avant de conclure, je souhaite partager les quelques principes clefs qui m’ont donné la force physique et mentale pour mener ma grande barque familiale sur le long fleuve tumultueux de ma vie de femme " multiple " :

1 - Être deux : évidente pour certains, impossible pour d’autres, l’implication des deux parents, dans toutes les " missions " nobles ou moins nobles de l’éducation des enfants, est essentielle dans ce grand retour à la vie active.

2 - Ne plus faire d’heures supplémentaires : objet d’une lutte quotidienne, à commencer contre soi même (conscience professionnelle oblige !), cette rigueur sur les horaires est bénéfique pour tous : bénéfique pour vous, qui apprenez à travailler vite et mieux, et à privilégier l’essentiel (c’est d’ailleurs l’essentiel qui vous attend chez la nourrice), et par ricochet, bénéfique pour l’entreprise qui gagne à employer des salariées à la vie familiale équilibrée et rendues plus efficace par la force des choses. 3 - Ne se consacrer qu’à ses enfants pendant les quelques heures qui séparent le retour à la maison du coucher : défense absolue de toucher un balai, de remplir ou de vider une machine à laver.... converser avec ses enfants quand ils sont au bain. Partager de temps en temps la même table que vos petits anges...jouer, chanter, danser, lire ensemble. Après quelques heures, cette étroite collaboration, mieux que n’importe quel sport ou méthode de relaxation, se révèle épanouissante pour les enfants auxquels vous offrez un air neuf de l’extérieur, et euphorisante pour les parents, leur donnant le punch nécessaire pour attaquer leur " deuxième journée " (tâches ménagères diverses).

4 - Exploiter doublement chaque moment qui en offre la possibilité : crevant, certes, mais indispensable : cela donne ainsi les courses aux heures de repas, le repassage devant la télé, le ménage pendant la sieste du week-end, etc. Sachez également préparer à l’avance, et ne pas remettre au lendemain ce que vous pouvez faire le jour même.

5 - Prévoir bien à l’avance une solution de garde-bébés malades : grands-parents, voisine disponible, sachant que les Multiples sont souvent malades en même temps ou à très peu de jours près, ce qui ne facilite pas la chose.

6 - Se faire plaisir en s’accordant au minimum une à deux heures bien à soi, en dehors de la maison si possible et ce quelle que soit l’activité choisie (piscine, copines ou shopping, peu importe).

7 - Dédramatiser : accepter temporairement désordre et poussière chez soi (ou sur soi, certains matins de pannes d’oreiller). Essayer, autant que faire se peut, de ne pas ramener le stress de certaines journées de travail chez soi ou les inquiétudes familiales au bureau (beaucoup plus difficile dans ce sens). A ce sujet, la voiture dans les trajets boulot-dodo peut-être utilisée comme un sas de décompression (c’est du temps libre pour : résoudre mentalement un problème, écouter de la musique, téléphoner si équipées).

A cette liste non exhaustive, s’ajoutent quelques " outils " indispensables, parmi lesquels :
• Un mari et père concerné et responsable (il se trouve à vos côtés)
• un congélateur de bonne capacité, avec un assortiment de boîtes Tupperware passant également au micro-ondes
• puisque nous y sommes : un four à micro-ondes
• une planche à repasser esthétique (puisqu’elle restera toujours ouverte au milieu du salon) et solide (puisque, étant toujours ouverte, elle finira par servir de meuble d’appoint), et un fer vapeur avec défroisseur vertical pour gagner du temps.
• deux séchoirs à linge ou, mieux encore, un sèche-linge incorporé à la machine à laver
• Un téléphone sans fil avec répondeur pour garder une vie sociale (et sélective).

Ainsi s’achève mon témoignage. N’ayant nullement la prétention de servir de leçon aux mamans " actives " ( pléonasme !) , qu’il leur soit juste un encouragement. Bon courage, et bonne rentrée !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
camara virginie
Nouveau


Nombre de messages : 2
Localisation : Trappes
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: reprise du travail ou pas?   Sam 25 Fév à 0:45

J'ai adoré ce récit de votre expérience.
Il est trés riche d'enseignement.
Je vais utiliser votre expérience pour ma propre famille.
Je dois dire que je suis marié tous comme vous, et j'ai en plus de mes jumeaux une fille ainée de 5 ans.
J'ai beaucoup de mal avec les taches ménagères, le soir je sois exténué pourtant j'ai la chance d'avoir des horaires de bureau termine à 17h). Mais malgrés cela, j'arrive à 6 h et rien que le fait de faire un aller retour dans les escaliers et de monter 4 étages...me fatigue...C'est le fait que tous cela se répéte tous les jours qui est déstabilisant. Pourtant mon mari s'implique...Mais c'est dure! J'envisage de me mettre en congé parental à mi temps aprés le délais de préavis de 2 mois ( j'ai repris le boulot le 8/11/05), ça va être dur d'attendre.
J'espère avoir de vos nouvelles sur le forum pour partager avec vous nos expériences...camaravirginie@wanadoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand les mamans font leurs rentrées ....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» à quel âge vos bébés ont'ils fait leurs nuits???
» Question pour celles qui font leurs couches
» Que font les Sorcières quand elles ne font pas peur aux enfants ? (Céline Lamour-Crochet, Olivier Daumas)
» Quand les colliers font bip bip biiiiiiiiiiiiiiiiiip feat Na Yung & Kyang Ja
» Quand les médecins nous font des diagnostiques douteux!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum de l'association jumeaux et plus du 78 :: Nos aventures multiples :: Reprise du travail ou pas ?-
Sauter vers: